• NOS LIVRES ETAIENT PLUS VIEUX QUE NOUS - NOUS LES FEUILLETIONS DU REGARD DE PEUR DE CASSER LEURS OS - DANS LES DEUX SENS POUR QUE LES MOTS S'EBROUENT - DANS L'OBSCURITE QUAND LA LUNE RAPETISSAIT - LE LIVRE DE BOTANIQUE ETAIT NOTRE POTAGER - UN MIROIR LE DICTIONNAIRE AVEC SES MOTS REFLECHIS - CACHES AUX REGARDS MALVEILLANTS LES LIVRES ECRITS PAR MEGARDE... // VENUS KHOURY GHATA - "OU SONT LES ARBRES?"
C'est notre regard qui enferme souvent les autres dans leurs plus étroites appartenances, et c'est notre regard aussi qui peut les libérer. // Amin Maalouf - Les Identités meurtrières