Le Beyrouth de Sara Sehnaoui et Rami el Sabbagh, responsables de Dawawine

Sarah Sehnaoui et Rami el Sabbagh sont les deux précieuses têtes pensantes derrière Dawawine, un espace unique dédié aux arts de la scène, du son et de l’image, situé à Beyrouth dans le quartier de Gemmayzeh. Une fois entré, on y découvre un vrai paradis composé d’une librairie-bibliothèque proposant un impressionnant choix d’œuvres liées au cinéma, à la vidéo, au théâtre, à la danse, à la performance, à la musique et aux arts sonores; un confortable espace de lecture et de travail accueillant divers séminaires et workshops; une salle de projection présentant des cycles de films et un excellent bistro où l’on peut goûter aux spécialités du jour ou simplement boire un verre en profitant de la terrasse. L’accueil et le travail passionné de Sara, experte en littérature et en théâtre et de Rami, féru de cinéma et de musique mais aussi cinéaste et dj à ses heures perdues, font que l’on tombe inévitablement amoureux de Dawawine.

Leurs endroits à Beyrouth….

« Les Pleureuses », du sculpteur Youssef Howayek

Sara: « Cette sculpture en pierre, simple et élégante et inspirant le recueillement, se trouvait autrefois à Sahet el Bourj, devenue ensuite la Place des Martyrs. Elle n’est jamais devenue emblématique. Un fou l’attaqua avec une hache vers la fin des années 1940 et elle fut déplacée. Ensuite, dans les années 1990 on installa ses restes dans le jardin du Musée Sursock, où elle se trouve encore aujourd’hui. J’ai commencé à aimer cette statue avant de la voir pour la première fois en 2000, quand j’écrivais une pièce de théâtre se déroulant Place des Martyrs. Chaque fois que je passe près de la place, je pense à la statue originale. »

lespleureusessursockmuseumcharles-al-hayek
Les Pleureuses au Musée Sursock ©Charles Al Hayek

Le quartier de Achrafieh

Sara : « Les rues de Achrafieh, mon quartier, sont souvent bondées pendant la semaine mais elles se désemplissent les dimanches et les jours de fête. Elles paraissent alors vides mais ne le sont pas vraiment: c’est un moment parfait pour pouvoir y observer les formes et les contrastes. C’est une occupation de citadins qui ne quittent pas la ville en fin de semaine… »

achrafieh6jbasic
Façade de maison à Achrafieh ©JBasic

Le bord de mer rocailleux

bordmer2pstienen
Entre amis au bord de la mer ©PStienen

Sara : « En contrebas de la promenade de Ain el Mreisseh, les roches en bord de mer forment des brise-vagues naturels. Le son est joli, le vent aussi – ce n’est pas un emplacement très confortable mais cela n’a jamais dissuadé personne de venir s’y asseoir. Tout particulièrement conseillé au printemps et en automne. »

Marfa’, le port de Beyrouth

Rami : « C’est le lieu maritime par définition, mais également un lieu inaccessible. Lorsque je passe à côté, je l’imagine toujours comme étant l’un des plus beaux endroits de Beyrouth. »

portauloinjbasic
Aperçu du port de Beyrouth ©JBasic

La rue principale de Hamra

ruehamrarr
La Rue Hamra en pleine journée ©RRafei

 

Rami: « C’est là que j’ai découvert, en compagnie de mes amis, une bonne partie de ce qui constitue encore maintenant mes principaux soucis artistiques et politiques. Cet endroit incarne aussi pour moi la déception liée à ces mêmes considérations politiques et artistiques. »

 

 

 

 

 

(cover photo ©PStienen)

Publicités

Laissez un commentaire:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s