• NOS LIVRES ETAIENT PLUS VIEUX QUE NOUS –
    NOUS LES FEUILLETIONS DU REGARD DE PEUR DE CASSER LEURS OS –
    DANS LES DEUX SENS POUR QUE LES MOTS S’EBROUENT –
    DANS L’OBSCURITE QUAND LA LUNE RAPETISSAIT –
    LE LIVRE DE BOTANIQUE ETAIT NOTRE POTAGER –
    UN MIROIR LE DICTIONNAIRE AVEC SES MOTS REFLECHIS –
    CACHES AUX REGARDS MALVEILLANTS LES LIVRES ECRITS PAR MEGARDE… //
    VENUS KHOURY GHATA – « OU SONT LES ARBRES? »
Publicités

Laissez un commentaire:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s