Le Beyrouth de Raed Rafei, cinéaste et journaliste

Né à Tripoli au Liban, Raed est désormais basé à Beyrouth. Il travaille depuis 2004 comme journaliste dans des publications locales et internationales, couvrant divers domaines : politique, social et économique. Egalement cinéaste, il co-réalise en 2012 avec sa soeur Rania 74 (LA RECONSTITUTION D’UNE LUTTE) , primé dans divers festivals internationaux. Son nouveau court-métrage, SALAM (encore inédit), s’intéresse au quotidien des femmes syriennes et à leurs désirs les plus intimes… Raed est intrigué par le réel, par la fiction et par tout ce qui réside entre les deux.

Ses lieux à Beyrouth…

Basterma Mano

©JBasic
Une enseigne incontournable en plein quartier arménien ©JBasic

« C’est mon pêché mignon! Mais c’est aussi une référence pour manger sur le pouce, rapidement et à toute heure, un lieu historique, sans chichi mais unique (et pas cher!). Il faut absolument goûter au légendaire sandwich au soujouk (saucisse épicée). Passer par ici est aussi une manière pour venir dans le quartier arménien de Bourj Hammoud, un vrai monde en soi avec sa langue, son architecture, ses habitants…  »
Basterma Mano, Armenia Street, Bourj Hammoud, ouvert de 10h00 à 02h00.

bourjhammoudjbasic
Dans les rues étriquées de Bourj Hammoud ©JBasic

La Corniche

©JBasic
La promenade préférée des Beyrouthins ©JBasic

« Le manque d’espaces publics rend la Corniche tout particulièrement exceptionnelle et précieuse. Je dirais presque qu’elle représente une forme de résistance car elle est accessible à tous, on peut y venir flâner, nager, jouer aux cartes, pêcher. C’est un condensé de ce qui fait Beyrouth dans sa diversité sociale et religieuse. Mais c’est aussi un symbole d’ouverture, tant physique que mentale… Et puis il y a la mer! Si j’ai besoin de m’échapper, de plonger dans mes pensées, c’est ici que je viens me promener. »

Le cinéma Metropolis

© Metropolis Cinema
La magie du cinéma au coeur de Beyrouth ©Metropolis Cinema

« Avant l’ouverture des ce cinéma, d’abord installé dans le quartier de Hamra puis à Achrafieh, au Centre Sofil, pour voir des films d’auteur il n’y avait que les ciné-clubs des universités ou bien les premiers festivals. Désormais, depuis la création des salles Metropolis il y a 10 ans, c’est ici que j’ai découvert quelques uns des films les plus marquants et que j’ai assisté à de passionnantes rencontres avec les cinéastes. Un lieu social et de débat. »

metropolisjbasic
L’entrée du cinéma Metropolis ©JBasic

Beirut Yoga Sivananda Center 

©JBasic
Very zen attitude chez Sivananda ©JBasic

« C’est l’un des premiers studios de yoga de Beyrouth, ouvert en 2000 dans le quartier de Gemmayzeh, bien avant que le yoga devienne un phénomène de mode. J’y vais depuis 10 ans désormais et je suis devenu ami avec le fondateur Nabil, sa femme et leur petite fille Tulsi. On se voit souvent en dehors des cours pour boire un thé et discuter… Ils organisent aussi des weekends et des retraites yoga dans une magnifique demeure à Tripoli ou dans les montagnes libanaises.

Publicités

Laissez un commentaire:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s