Beyrouth: une introduction…

Texte & photos: Jasmin Basic

Marqué par sa tumultueuse histoire, le Liban représente encore aujourd’hui une réalité unique au Moyen-Orient. Beyrouth porte en elle les traces de cette histoire mais jouit toujours d’une aura développée lors de ces années de gloire durant lesquelles elle fut la capitale des excès et des nuits sans fin. Melting-pot de classes sociales et de confessions (on en compte 18), croisement d’ancien et de nouveau, Beyrouth ne laisse jamais indifférent: elle garde l’incroyable énergie d’une ville remplie de paradoxes, ayant le don magique de savoir constamment renaître de ses propres cendres.

©JBasic
Panorama d’une ville « work in progress »

Oubliez les plans de la ville, les noms des rues, les arrêts de bus: pour découvrir Beyrouth misez plutôt sur l’intuition et la souplesse pour observer et ensuite saisir la logique de la vie au quotidien, le Lebanese style – vous finirez forcément par vous y retrouver. De bonnes surprises vous attendent au coin des rues, soyez donc prêts à vous laissez charmer par l’hospitalité des Beyrouthins, par les plaisirs hors-pair de la savoureuse cuisine libanaise et par la vivacité de la vie sociale. Le tout, en mélangeant sans complexes français, anglais et (en option) arabe pour un classique « Marhaba, how are you? ça va bien, merci! »

beirutstreetjbasic
Promenade du soir sur la Corniche

Côté culture, Beyrouth est aussi un remarquable lieu de création et de diffusion d’art, tant au niveau national qu’international, grâce à des institutions comme le Beirut Art Center  et Ashkal Alwan. A cela s’ajoutent plusieurs galeries et lieux d’exposition temporaires ou permanents comme le Musée Sursock, réouvert récemment, la maison d’édition et d’exposition Plan Bey, l’espace culturel hybride Station mais aussi des festivals de cinéma, musique et danse comme Ayam Beirut, Irtijal ou Bipod qui font de la ville un inspirant point de découvertes artistiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Paradoxale, mystérieuse, aimée, détestée, belle, exaspérante, schizophrénique, élégante, négligée… Beyrouth c’est tout ça et plus encore. Une ville qui, envers et contre tout, continue à fasciner ceux qui ont fait sa connaissance.

©JBasic
Coucher du soleil à Raouché
maisonrosejbasic
La Maison Rose à Ras Beyrouth
beirutcar2jbasic
Voiture vintage dans les rues de Achrafieh
aub1jbasic
Une partie de l’AUB – American University of Beirut
Publicités

Laissez un commentaire:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s